Pour nous contacter
agoratchatcontact@gmail.com

Pensez à "liker" sur
FaceBook,
Twitter
et autre réseau dit social
Bienvenue à tous les nouveaux arrivants




Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Invitée 2015
Agoraccompli
Agoraccompli
Messages : 1468

Re: sur la route de santiago de compostéla

le Ven 9 Oct - 17:42
Capeline a écrit:
pourquoi??
la météo est bien meilleure !
Capeline
Agoractif
Agoractif
Messages : 4794

Re: sur la route de santiago de compostéla

le Ven 9 Oct - 17:43
lavande a écrit:
la météo est bien meilleure !
tiens  c'est   marrant  ça  !
  j'aurai  pensée   l’inverse
Invitée 2015
Agoraccompli
Agoraccompli
Messages : 1468

Re: sur la route de santiago de compostéla

le Ven 9 Oct - 17:43
Capeline a écrit:
un  très  bon  plan  ..tranquille  ! c'est  génial  !
à  refaire  en  amoureux  non ??
vas  savoir  ..!
je le referais avec ou sans amoureux de toutes les façons ! 
je suis revenue sereine de ce voyage ..... d'ailleurs je voulais plus rentrer 


Dernière édition par lavande le Ven 9 Oct - 17:45, édité 1 fois
Capeline
Agoractif
Agoractif
Messages : 4794

Re: sur la route de santiago de compostéla

le Ven 9 Oct - 17:44
tu as  fait  de  quel  point  de  départ  à  quel  point  d'arrivée ??
Capeline
Agoractif
Agoractif
Messages : 4794

Re: sur la route de santiago de compostéla

le Ven 9 Oct - 17:45
lavande a écrit:
je le referais avec ou sans amoureux de toutes les façons ! 
je suis revenu sereine de ce voyage ..... d'ailleurs je voulais plus rentrer
ha  bon  !  explique  !
Invitée 2015
Agoraccompli
Agoraccompli
Messages : 1468

Re: sur la route de santiago de compostéla

le Ven 9 Oct - 17:51
Capeline a écrit:tu as  fait  de  quel  point  de  départ  à  quel  point  d'arrivée ??
perpignan toulouse pour la révision du GPL de la voiture que j'avais à l'époque ,  lourdes dans la journée et après le premier de camping au gré de ma fantaisie !
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
j'avais çà comme tank  2 tonnes l'engin mais 180 kms / h sur autoroute espagnole ! 
chutttttttttttt lol
Invitée 2015
Agoraccompli
Agoraccompli
Messages : 1468

Re: sur la route de santiago de compostéla

le Ven 9 Oct - 17:54
Capeline a écrit:
ha  bon  !  explique  !
je sais pas si c'est le fait de marcher seule environ 20 kms avec mon chien tous les jours, de chasser les images, de vivre sans téléphone juste texto pour dire où j'étais, plus de routine, pas d'informations ........
Invitée 2015
Agoraccompli
Agoraccompli
Messages : 1468

Re: sur la route de santiago de compostéla

le Ven 9 Oct - 18:01
allez passage en espagne par roncevaux 

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Dernière édition par lavande le Ven 9 Oct - 18:04, édité 1 fois
Invitée 2015
Agoraccompli
Agoraccompli
Messages : 1468

Re: sur la route de santiago de compostéla

le Ven 9 Oct - 18:03
Entourée de montagnes pyrénéennes à demi-dissimulées dans la brume, la Collégiale de Roncevaux est un morceau d'histoire mise en forme grâce à la pierre et aux légendes. Étape remarquable sur le Chemin de Compostelle, auberge-hospice et, pour la grande majorité des pèlerins, point de départ du Chemin vers Saint-Jacques de Compostelle

Ce petit recoin du nord de la Navarre, théâtre de la légendaire Bataille de Roncevaux, immortalisée par le poème médiéval « La Chanson de Roland », reste dans les mémoires. L'exubérante beauté du site incite le visiteur à s'arrêter et à succomber à ses charmes.


Orreaga/Roncevaux, situé dans le nord-ouest de la Navarre et tout près de la frontière française, constitue un jalon sur le Chemin de Compostelle, avec la Collégiale de Santa Maria, comptant parmi les meilleurs exemples du gothique français de la péninsule ibérique. La descente du col d'Ibañeta, par la route venant de Luzaide/Valcarlos, mène à cette ancienne auberge-hospice, construite fin XIIe s. début XIIIe s., pour accueillir les pèlerins jacquaires après la traversée des Pyrénées.

Histoire

Orreaga/Roncevaux a toujours été un lieu de passage. C'est par là que les celtes pénétrèrent dans la péninsule, et c'est par là également que, bien plus tard, passait la chaussée romaine Bordeaux-Astorga. En 778, le défilé de Valcarlos fut le théâtre de la Bataille de Roncevaux, lors de laquelle l'arrière-garde de l'armée de Charlemagne, commandée par Roland et escortée par la fine fleur de la noblesse franque, fut défaite par les vascons. L'écho de cette bataille retentit dans l'Europe entière et fut narrée dans la « Chanson de Roland », poème épique du XIIe siècle.

Une autre date importante se situe au siècle suivant. C'est en effet en l'an 813 que la tombe de l'apôtre Jacques est découverte en Galice. Peu après, le pèlerinage à Compostelle se met en place, depuis toute la chrétienté. L'une des routes jacquaires qui, sous l'influence de Sancho III le Majeur, était appelée à devenir la voie principale, traversait les Pyrénées par Roncevaux. C'est au XIIe siècle qu'un hospice-monastère est bâti non loin du col d'Ibañeta, afin d'accueillir les pèlerins. Plus tard, et sous l'action de l'évêque de Pamplona et du roi Alfonso le Batailleur, l'auberge-hospice et l'église collégiale de Roncevaux sont construites.

Au cours du Moyen-Âge, de nouveaux bâtiments sont édifiés, tandis que la Collégiale gagne en importance grâce à ses domaines étendus, et au nombre toujours croissant de pèlerins. À partir du XVIIe siècle, Roncevaux entre en déclin, parallèle à celui du Chemin de Compostelle, tandis que son patrimoine détropît. Puis, au XXe siècle, après avoir pu éviter la desamortización, une lente remontée s'amorce. Ces dernières années, la collégiale a vu renaître le goût pour le pèlerinage à Compostelle, et elle constitue, pour bien des pèlerins, le point de départ du Chemin. 

L'Art à la Collégiale de Roncevaux

L'église Santa Maria, construite fin XIIe début XIIe, se dégage de l'ensemble architectural de la Collégiale. De style gothique français, elle présente trois nefs, dont le vaisseau central est de double largeur et couvert de voûtes en croisée d'ogives. Le chevet en pentagone est percé de belles fenêtres gothiques aux vitraux modernes. À gauche de la façade, s'élève une tour défensive édifiée au XIVe siècle.

Le maître-autel est présidé par l'image de Santa Maria de Roncevaux, du XIVe s., belle statue gothique en bois recouvert d'argent et de dorures. Du côté de l'épître, on trouve l'entrée du cloître, reconstruit en style cistercien après que l'ancien cloître se soit effondré sous le poids de la neige, en l'an 1600. 

La chapelle de San Agustin, ancienne salle du chapitre sur plan carré, ouvre sur le cloître. Au centre de celui-ci, on peut admirer le sépulcre du roi Sancho VII le Fort. La dalle qui le recouvre, datant du milieu du XIIIe siècle, est une statue donnant une idée de l'imposante stature du monarque. La chapelle est éclairée par un vitrail du début du XXe siècle. Il illustre la victoire du roi sur les Almohades, lors de la bataille des Navas de Tolosa en 1212, d'où furent ramenées les masses et les chaînes prises à Miramamolin, et que l'on peut contempler dans la salle. La tradition veut que ce soient les mêmes chaînes qui composent le blason de Navarre. 

L'édifice le plus ancien d'Orreaga/Roncevaux est la chapelle du Saint Esprit ou Silo de Charlemagne, du XIIe siècle. C'est là que, selon la légende, Roland aurait planté son épée, après la défaite de la Bataille de Roncevaux. 

L'église de Santiago ou des pèlerins, de style gothique primitif, s'élève juste à côté. À l'intérieur est conservée la cloche de l'ancien ermitage de San Salvador de Ibañeta dont le son guidait les pèlerins les jours de brouillard.

Le Musée-Bibliothèque, de la fin du XIXe, conserve au premier étage l'archive et la bibliothèque, ouverts uniquement aux spécialistes. On y trouve un riche fonds documentaire et plus de 15 000 volumes. Le musée, installé au rez-de-chaussée, présente des pièces de grande valeur comme l'Échiquier de Charlemagne, reliquaire en argent doré et émaillé qui aurait appartenu à l'empereur des francs. On y trouve également d'autres pièces intéressantes telles qu'un évangéliaire en argent du XIIe s., chef-d'?uvre de l'orfèvrerie médiévale navarraise, ou la soi-disant « émeraude de Miramamolín ». La tradition veut que le roi Sancho VII le Fort ait pris la pierre précieuse au roi maure lors de la bataille des Navas de Tolosa.

L'ensemble architectural d'Orreaga-Roncevaux est complété par la maison Itzandegia. Construite en style gothique naissant, elle fut hospice et habitation. Entre la Chapelle de Santiago et le centre Itzandegia, on peut apprécier le Monument à la Bataille de Roncevaux, dont les reliefs illustrent l'affrontement. 
avatar
pommedapibleue
Agoractif
Agoractif
Messages : 8719

Re: sur la route de santiago de compostéla

le Ven 9 Oct - 18:06
c'est magnifique , tu me donnes envie.... Bisou sur la joue
Invitée 2015
Agoraccompli
Agoraccompli
Messages : 1468

Re: sur la route de santiago de compostéla

le Ven 9 Oct - 18:08
ensuite direction AOIZ lac mais pas de possibilité d'y camper 
donc autre lac à coté de Yesa  20 kms à l'est de pampelune 

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

j'y pu m'y baigner sans aucun pb eau à plus de 24 dégrés
Invitée 2015
Agoraccompli
Agoraccompli
Messages : 1468

Re: sur la route de santiago de compostéla

le Ven 9 Oct - 18:09
pommedapibleue a écrit:c'est magnifique , tu me donnes envie.... Bisou sur la joue
c'est fait pour ! !!! Calins
avatar
pommedapibleue
Agoractif
Agoractif
Messages : 8719

Re: sur la route de santiago de compostéla

le Ven 9 Oct - 18:15
lavande a écrit:
c'est fait pour ! !!! Calins
le Portugal j'y suis allée il y a quelques années , mais comme nous étions invités , je n'ai rien vu ou pas assez , alors je suis frustrée , je vais y retourner mais tous les 2 avec mon mari et nous ferons ce que nous voulons......
Invitée 2015
Agoraccompli
Agoraccompli
Messages : 1468

Re: sur la route de santiago de compostéla

le Ven 9 Oct - 18:16
abbaye de leyre

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Invitée 2015
Agoraccompli
Agoraccompli
Messages : 1468

Re: sur la route de santiago de compostéla

le Ven 9 Oct - 18:18
pommedapibleue a écrit:
le Portugal j'y suis allée il y a quelques années , mais comme nous étions invités , je n'ai rien vu ou pas assez , alors je suis frustrée , je vais y retourner mais tous les 2 avec mon mari et nous ferons ce que nous voulons......
là c'est pas le portugal c'est de la navarre jusqu'en galice ! espagne !

y'avais longtemps pauvre petite pom !
avatar
pommedapibleue
Agoractif
Agoractif
Messages : 8719

Re: sur la route de santiago de compostéla

le Ven 9 Oct - 18:24
lavande a écrit:
là c'est pas le portugal c'est de la navarre jusqu'en galice ! espagne !

y'avais longtemps pauvre petite pom !
il y a 15 ans......et nous y étions allés en avion......La Navarre est le pays natal du Vert Galant......
Invitée 2015
Agoraccompli
Agoraccompli
Messages : 1468

Re: sur la route de santiago de compostéla

le Ven 9 Oct - 18:32
entre chateau fortifié et eglise  chateau de javier  pas loin de l'abaye 

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Invitée 2015
Agoraccompli
Agoraccompli
Messages : 1468

Re: sur la route de santiago de compostéla

le Ven 9 Oct - 18:36
pommedapibleue a écrit:
il y a 15 ans......et nous y étions allés en avion......La Navarre est le pays natal du Vert Galant......
je ne fais que dans le verre à boire ou le verre de terre 
Invitée 2015
Agoraccompli
Agoraccompli
Messages : 1468

Re: sur la route de santiago de compostéla

le Ven 9 Oct - 18:45
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
les plaines de navarre 
ensuite au sud OLITE

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Le Palais Royal d'Olite, qui a accueilli la cour des Rois de Navarre jusqu'au rattachement à la Castille (1512), a été, à son époque de splendeur, l'un des plus luxueux châteaux médiévaux d'Europe. Dans son Journal aujourd'hui conservé au British Museum de Londres, un voyageur allemand en parlait ainsi : « Je suis sûr qu'aucun roi n'a de palais ni de château plus beau et avec tant de pièces dorées ». 

À la vue de sa majestueuse silhouette et de ses élégantes etcapricieuses tourelles, il n'est guère difficile de se laisser transporter au Moyen-Âge pour imaginer comment se déroulait la vie des courtisans dans un palais richement décoré qui comptait d'exotiques jardins et même un zoo. 

Des joutes et des tournois, des parties de pelote, voire des corridas, y étaient organisés. Olite remémore ce passé de ville de cour, à l'époque de Carlos III le Noble, à l'occasion de ses Fêtes Médiévales.



Le Palais Royal d'Olite témoigne de la splendeur de la Cour qui, au Moyen-Âge, a vécu dans l'historique cité d'Olite, située dans la Zone Moyenne de Navarre, à 42 kilomètres au sud de Pamplona. Considéré comme l'un des ensembles civils gothiques les plus intéressants d'Europe et classé Monument National en 1925, il occupe le tiers de la vieille ville médiévale. 

Bâti sur les vestiges d'une ancienne forteresse romaine, il a connu aux XIIIe-XIVe siècles plusieurs transformations. Cette partie, connue sous le nom de Vieux Palais, abrite aujourd'hui l'hôtel de luxe Parador Nacional de Turismo « Príncipe de Viana ». Les murs extérieurs et les tours appartiennent à ce vieil édifice. Si sa façade, à l'ombre de la tour de guet, est percée de fenêtres gothiques, la porte principale est de style Renaissance.

Mais c'est au XVe siècle que le bâtiment est repris de fond en comble par le roi Carlos III le Noble qui, à cette fin, attire de nombreux maîtres artisans de la péninsule et européens. Le Palais neuf est ainsi construit dans le style gothique civil français. Il faut dire que le monarque, né à Nantes, était issu d'un haut lignage français. L'influence française a marqué l'imagination et le goût du roi qui a fait du Palais d'Olite sa résidence préférée. 

En 1813, le palais est partiellement détruit par un terrible incendie provoqué par le général Espoz y Mina pour éviter que les troupes françaises, dans leur retraite, ne se réfugient dans le château. Son aspect actuel est l'aboutissement d'une soigneuse restauration engagée en 1937, qui s'est efforcée de retrouver son aspect primitif. Il se caractérise par de grands murs de pierre qui tracent un périmètre d'entrées et de saillies et par les tourelles rondes couvertes d'ardoise qui se dressent aux angles. 

Une vaste cour donne accès à l'intérieur du palais, qui peut être visité avec un guide. À côté de cette cour, ancien jardin des pamplemoussiers, il en existe deux autres, la « Pajarera » (de la volière) et la « Morera » (du mûrier). Ce dernier conserve un mûrier vieux de plusieurs siècles classé Monument Naturel

Derrière se dresse le c?ur du Palais Neuf. L'étage noble conserve les chambres du Roi, avec ses belles baies sous arc en anse, et de la Reine. La première pièce donne accès à la Galerie du Roi, tandis que la chambre de la Reine communique avec un petit patio dit de « l'Oranger » ou « Jardin de la Reine ».

Au-dessus de ce c?ur du bâtiment qui abrite les chambres se détache la silhouette des différentes tours crénelées. La plus haute et spectaculaire est le donjon (torre del Homenaje), et la plus capricieuse celle dite des « Trois Couronnes ». Depuis la tour des « Quatre Vents », les rois suivaient les tournois. Aujourd'hui, faute de tournois, le visiteur bénéficie d'une belle vue panoramique.

Un puits à glace, dont le couvercle rappelle une énorme coquille d'?uf, existe dans la zone la plus sombre du palais. Il était rempli de neige pour y conserver les aliments, d'où son nom de « glacière »

Au cours de votre visite, n'oubliez pas le luxe qui entourait ce palais. Il comptait notamment des jardins exotiques, dont certains suspendus à presque 20 mètres de hauteur, et un petit parc zoologique avec sa cage aux lions qui se trouvait dans les Jardins du Roi aujourd'hui disparus, à l'est du Palais actuel. De plus, les pièces étaient richement décorées avec des carreaux de faïence, des moulures en plâtre et des plafonds en bois sculpté. De tout cela, l'incendie n'a laissé que la décoration de la pièce dite 
Chambre des Plâtres. 

Théâtre habituel de jeux comme la pelote et la paume, il s'y déroulait parfois des joutes et des tournois, comme ceux organisés pour le mariage de la princesse bourguignonne Agnès de Clèves avec le Prince de Viana, fils de Carlos III, dont le titre est aujourd'hui porté par le Prince des Asturies. Les corridas étaient aussi un amusement très prisé.

Et autour du Palais...

De la place qui sert d'antichambre au château, le visiteur accède, en empruntant un escalier en colimaçon, aux galeries médiévales qui abritent une exposition sur la vie de la cour à l'époque de Carlos III le Noble

La visite du palais peut se prolonger avec celle des églises Santa María, gothique, et San Pedro, romane, avec son cloître et une élégante tour gothique finissant en pointe qui rivalise avec celles qui agrémentent la silhouette du Palais. La ville conserve aussi l'enceinte fortifiée romaine la plus complète et en meilleur état de Navarre qu'il est possible de parcourir. Flânez sans hâte dans les ruelles, puis pour vous restaurer, asseyez-vous à une bonne table pour déguster les spécialités de la zone arrosées des bons crus d'Olite, qui bénéficient de l'AOC Navarra. Et n'oubliez pas de visiter le Musée du Vin de Navarre, dont le siège se trouve ici.

Enfin, pour revenir au Moyen-Âge à Olite, quoi de mieux qu'une visite à l'occasion de ses fêtes Médiévales, qui se déroulent pendant trois jours au mois d'août. L'arrière du Palais sert par ailleurs de scène à une partie du programme du Festival de Théâtre Classique d'Olite qui a lieu à la même époque.
Invitée 2015
Agoraccompli
Agoraccompli
Messages : 1468

Re: sur la route de santiago de compostéla

le Ven 9 Oct - 18:55
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Invitée 2015
Agoraccompli
Agoraccompli
Messages : 1468

Re: sur la route de santiago de compostéla

le Ven 9 Oct - 18:56
demain pays basque espagnol ! 
bonne soirée
avatar
pommedapibleue
Agoractif
Agoractif
Messages : 8719

Re: sur la route de santiago de compostéla

le Ven 9 Oct - 19:33
lavande a écrit:
je ne fais que dans le verre à boire ou le verre de terre 
il puait l'ail le bougre...
avatar
AnnaMaria
Agoractif
Agoractif
Messages : 4500

Re: sur la route de santiago de compostéla

le Ven 9 Oct - 19:37
pommedapibleue a écrit:
il puait l'ail le bougre...


Qui puait l'ail, le verre à boire ou le verre de terre ?
avatar
pommedapibleue
Agoractif
Agoractif
Messages : 8719

Re: sur la route de santiago de compostéla

le Ven 9 Oct - 20:07
AnnaMaria a écrit:


Qui puait l'ail, le verre à boire ou le verre de terre ?
Coucou Anna , de plus il ne se lavait pas alors ça devait cocoter.....
Invité
Agoraccompli
Agoraccompli
Messages : 2229

Re: sur la route de santiago de compostéla

le Ven 9 Oct - 20:24
lavande a écrit:j'ai fait du camping sauvage au lac d'estaing et c'est les chevaux qui venaient boire qui m'ont réveillée

Et Giscard, il était là ?
Invité1
Compte Suspendu
Compte Suspendu
Messages : 6894

Re: sur la route de santiago de compostéla

le Ven 9 Oct - 20:36
eckbo a écrit:

Et Giscard, il était là ?
couc Eckbo, Lavande et tout le monde
c'est tiré par les chevaux voire l'écheveau  Bisou sur la joue
Serge gay du Vendredi avec mon Amour de Fille
j'ai fait des boulettes avec du riz mais tout maison 
dé la vri bouletteuhhh, na ..................
Contenu sponsorisé

Re: sur la route de santiago de compostéla

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum