Pour nous contacter
agoratchatcontact@gmail.com

Pensez à "liker" sur
FaceBook,
Twitter
et autre réseau dit social
Bienvenue à tous les nouveaux arrivants




Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Admin

Messages : 16342
http://agoratchat.meilleurforum.com

les sujets plus sérieux et moins médiatisés

le Mer 11 Mai - 10:11

Les sénateurs étrillent la loi sur la biodiversité
Le Monde |  10.05.2016 à 21h08 |Par  Martine Valo

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Jusqu’à présent, la future loi-cadre en faveur de la biodiversité, déposée par le gouvernement en mars 2014, avançait laborieusement mais plutôt favorablement. Son premier passage devant le Sénat, en janvier 2016, semblait même avoir bénéficié de l’effet COP21. Mais voilà que le projet de texte pour la « reconquête de la biodiversité, de la nature et des paysages » se confronte à un rude retour à la réalité à l’occasion de sa deuxième lecture par la haute assemblée.

La commission de l’aménagement du territoire et du développement durable ne s’est pas livrée à un simple toilettage, mais à un sérieux lessivage avant l’examen du texte législatif en assemblée plénière programmée du 10 au 12 mai.
Les associations de défense de l’environnement se réjouissent dans l’ensemble du maintien du chapitre sur le préjudice écologique, sur lequel les sénateurs ont eux-mêmes apporté leur expertise juridique. Mais pour le reste, c’est une longue liste de renoncements qui s’annonce.
Lire aussi :   La France tente de sauver une biodiversité en péril
La décision d’interdire les pesticides de la famille des néonicotinoïdes est abandonnée ; comme celle d’instituer une taxe sur l’huile de palme. Le droit d’entamer une procédure en justice dans le but de défendre la nature est limité à certains acteurs ; passe aussi à la trappe la volonté d’inscrire le principe de non-régression de l’environnement dans la loi ; idem pour la possibilité de classer certaines zones en « espaces de continuités écologiques » dans les plans d’urbanisme.
Lire aussi :   Biodiversité : le Sénat vote une loi écornée par le lobby des chasseurs

« Droitisation en prévision de la primaire »

« Ils ont même supprimé l’interdiction des poteaux creux qui constituent des pièges mortels pour les chouettes, soupire le sénateur écologiste de Loire-Atlantique, Ronan Dantec. Il ne s’agit plus d’une loi de reconquête, mais de simples mesures d’accompagnement de la perte de la biodiversité que connaît le pays, en se contentant de limiter les dégâts. Les élus de droite se sont ressaisis », résume-t-il pour expliquer ces ambitions revues à la baisse. « Les lobbys, notamment ceux très puissants de l’agroalimentaire, sont remontés au créneau », renchérit son homologue du Morbihan, Joël Labbé. On assiste surtout à une forme de droitisation en prévision de la primaire qui suscite le durcissement des positions vis-à-vis de l’environnement. »
Le président du parti Les Républicains a lui-même donné le ton. Ces dernières semaines, Nicolas Sarkozy a multiplié en public les déclarations très offensives vis-à-vis des principes fondant l’écologie. Au chapitre de l’énergie, il a ainsi pris position pour le nucléaire – auquel il n’existe « aucune alternative crédible »selon lui –, s’est déclaré pour le développement d’une nouvelle génération de centrales, tout en refusant la fermeture de l’installation vieillissante de Fessenheim (Haut-Rhin), favorable encore à la recherche de gaz de schiste, à l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes… Quant à la transition vers une agriculture moins destructrice pour l’environnement, l’ancien président de la République s’est chargé de traiter l’affaire à coup de boulets rouges, la qualifiant de passe-temps pour « bobos »« faux nez d’une véritable obsession pour la destruction de notre puissance agricole ».

Recul sur l’interdiction des néonicotinoïdes

Or derrière sa dimension d’inventaire à la Prévert d’une loi-cadre foisonnante, qui porte à la fois des grands principes et des dispositions sur les vieux moulins à l’abandon qui barrent l’écoulement naturel des rivières, par exemple, se cachent des oppositions fondamentales sur les modèles d’agriculture appelés à nourrir la planète.
A quel prix pour l’environnement, la biodiversité et la santé humaine ? C’est précisément sur ce terrain que la société risque d’avoir le plus de mal à comprendre les sénateurs qui s’apprêtent à reculer sur l’interdiction des néonicotinoïdes.
MR3 20160725
Compte Suspendu
Compte Suspendu
Messages : 2357

Re: les sujets plus sérieux et moins médiatisés

le Mer 11 Mai - 10:21
hou  lala !  !

faut  que  je  me  concentre
avatar
ledoigtdedieu
Agoraccoutumé
Agoraccoutumé
Messages : 464

Re: les sujets plus sérieux et moins médiatisés

le Mer 11 Mai - 10:24
Corruptissima republica plurimae leges — (*)


(*)  Plus l'État est corrompu, plus les lois se multiplient…
avatar
ledoigtdedieu
Agoraccoutumé
Agoraccoutumé
Messages : 464

Re: les sujets plus sérieux et moins médiatisés

le Mer 11 Mai - 10:24
Capeline02 a écrit:hou  lala !  !

faut  que  je  me  concentre
tu me fais un résumé ?


en échange, je te donnerai un truc Bisou sur la joue
MR3 20160725
Compte Suspendu
Compte Suspendu
Messages : 2357

Re: les sujets plus sérieux et moins médiatisés

le Mer 11 Mai - 10:27
ledoigtdedieu a écrit:
tu me fais un résumé ?


en échange, je te donnerai un truc Bisou sur la joue
t'es  gentil  , mais  on  s'éloigne  du  sujet  Bisou sur la joue
MR3 20160725
Compte Suspendu
Compte Suspendu
Messages : 2357

Re: les sujets plus sérieux et moins médiatisés

le Mer 11 Mai - 10:32
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

aussi  ..!
avatar
ledoigtdedieu
Agoraccoutumé
Agoraccoutumé
Messages : 464

Re: les sujets plus sérieux et moins médiatisés

le Mer 11 Mai - 10:33
Capeline02 a écrit:
t'es  gentil  , mais  on  s'éloigne  du  sujet  Bisou sur la joue
arf,

donc,


ce résumé Bisou sur la joue  ?
jmmtch
Agorapprenti
Agorapprenti
Messages : 7

Re: les sujets plus sérieux et moins médiatisés

le Mer 11 Mai - 14:44


Le néonicotinoïdes est commercialisé par des géants de l’agrochimie comme Bayer ou Syngenta, elles représentent aujourd’hui environ 40 % du marché mondial des insecticides agricoles. (Le Monde)



La question serait de savoir combien de nos élus sont proche de ces industries et des intérêts attachés ?
Invité1
Compte Suspendu
Compte Suspendu
Messages : 6894

Re: les sujets plus sérieux et moins médiatisés

le Mer 11 Mai - 15:23
Admin a écrit:
Les sénateurs étrillent la loi sur la biodiversité
Le Monde |  10.05.2016 à 21h08 |Par  Martine Valo

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Jusqu’à présent, la future loi-cadre en faveur de la biodiversité, déposée par le gouvernement en mars 2014, avançait laborieusement mais plutôt favorablement. Son premier passage devant le Sénat, en janvier 2016, semblait même avoir bénéficié de l’effet COP21. Mais voilà que le projet de texte pour la « reconquête de la biodiversité, de la nature et des paysages » se confronte à un rude retour à la réalité à l’occasion de sa deuxième lecture par la haute assemblée.



La commission de l’aménagement du territoire et du développement durable ne s’est pas livrée à un simple toilettage, mais à un sérieux lessivage avant l’examen du texte législatif en assemblée plénière programmée du 10 au 12 mai.
Les associations de défense de l’environnement se réjouissent dans l’ensemble du maintien du chapitre sur le préjudice écologique, sur lequel les sénateurs ont eux-mêmes apporté leur expertise juridique. Mais pour le reste, c’est une longue liste de renoncements qui s’annonce.
Lire aussi :   La France tente de sauver une biodiversité en péril
La décision d’interdire les pesticides de la famille des néonicotinoïdes est abandonnée ; comme celle d’instituer une taxe sur l’huile de palme. Le droit d’entamer une procédure en justice dans le but de défendre la nature est limité à certains acteurs ; passe aussi à la trappe la volonté d’inscrire le principe de non-régression de l’environnement dans la loi ; idem pour la possibilité de classer certaines zones en « espaces de continuités écologiques » dans les plans d’urbanisme.
Lire aussi :   Biodiversité : le Sénat vote une loi écornée par le lobby des chasseurs

« Droitisation en prévision de la primaire »



« Ils ont même supprimé l’interdiction des poteaux creux qui constituent des pièges mortels pour les chouettes, soupire le sénateur écologiste de Loire-Atlantique, Ronan Dantec. Il ne s’agit plus d’une loi de reconquête, mais de simples mesures d’accompagnement de la perte de la biodiversité que connaît le pays, en se contentant de limiter les dégâts. Les élus de droite se sont ressaisis », résume-t-il pour expliquer ces ambitions revues à la baisse. « Les lobbys, notamment ceux très puissants de l’agroalimentaire, sont remontés au créneau », renchérit son homologue du Morbihan, Joël Labbé. On assiste surtout à une forme de droitisation en prévision de la primaire qui suscite le durcissement des positions vis-à-vis de l’environnement. »
Le président du parti Les Républicains a lui-même donné le ton. Ces dernières semaines, Nicolas Sarkozy a multiplié en public les déclarations très offensives vis-à-vis des principes fondant l’écologie. Au chapitre de l’énergie, il a ainsi pris position pour le nucléaire – auquel il n’existe « aucune alternative crédible »selon lui –, s’est déclaré pour le développement d’une nouvelle génération de centrales, tout en refusant la fermeture de l’installation vieillissante de Fessenheim (Haut-Rhin), favorable encore à la recherche de gaz de schiste, à l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes… Quant à la transition vers une agriculture moins destructrice pour l’environnement, l’ancien président de la République s’est chargé de traiter l’affaire à coup de boulets rouges, la qualifiant de passe-temps pour « bobos »« faux nez d’une véritable obsession pour la destruction de notre puissance agricole ».

Recul sur l’interdiction des néonicotinoïdes



Or derrière sa dimension d’inventaire à la Prévert d’une loi-cadre foisonnante, qui porte à la fois des grands principes et des dispositions sur les vieux moulins à l’abandon qui barrent l’écoulement naturel des rivières, par exemple, se cachent des oppositions fondamentales sur les modèles d’agriculture appelés à nourrir la planète.
A quel prix pour l’environnement, la biodiversité et la santé humaine ? C’est précisément sur ce terrain que la société risque d’avoir le plus de mal à comprendre les sénateurs qui s’apprêtent à reculer sur l’interdiction des néonicotinoïdes
bonjour Mr L'Amin
je suis tjrs surpris de voir une grande Dame 
les jambes écartées 
mais je vais lire la suite 
Coucou le Monde, Serge-gai
Contenu sponsorisé

Re: les sujets plus sérieux et moins médiatisés

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum