Pour nous contacter
agoratchatcontact@gmail.com


Pensez à "liker" sur
FaceBook,
Twitter
et autre réseau dit social
Bienvenue à tous les nouveaux arrivants



Les personnes dont la liste est mise en dessous, se sont inscrites . Elles n'ont pas publié le moindre message sur le forum . Elles ne se sont même pas reconnectées .

Sans participation de leur part dans les jours qui viennent, elles verront leur compte désactivés dans un premier puis être supprimés, ceci sans autre avertissement de notre part


L'Admin

Anonyme 0 19 Juil 2017 Oui
Julie_l 0 05 Juil 2017 Oui
cmechernene 0 16 Juin 2017 Oui
loic 0 08 Juin 2017 Oui
Mimalio 0 24 Mai 2017 Oui
LePersonnage 0 12 Mai 2017 Oui
LeGarsTôt 0 12 Mai 2017 Oui
LeGarsRage 0 12 Mai 2017 Oui
brico23

Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
pommedapibleue
Agoractif
Agoractif
Messages : 8719

Re: quelle est la différence entre un chat siamois et un pauvre chat de gouttière.

le Lun 15 Déc - 18:23
saha a écrit:
ANIS-FAROUK a écrit:les chat siamois sont plus fragile a la vie extérieure .il ne supporte pas le froid enfin je crois .mes les chat de gouttière  reste toujours les commandos Pendant toute la période de l’Egypte ancienne, le chat a toujours été traité avec les plus grands égards. Il fut un animal incontournable ! Il était vu tantôt comme un protecteur, un fidèle compagnon, un partenaire de jeu ou tantôt comme une incarnation divine.
  Bonjour anis! tout le monde! Bisou sur la joue  le chat était un animal sacré en EGYPTE!

Pendant toute la période de l’Egypte ancienne, le chat a toujours été traité avec les plus grands égards. Il fut un animal incontournable ! Il était vu tantôt comme un protecteur, un fidèle compagnon, un partenaire de jeu ou tantôt comme une incarnation divine.
En Egyptien ancien, le mot chat se dit « miou » (translittération : mw) et s’écrit de la façon suivante

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Il a été domestiqué très tôt, entre le XXXème et le XXème siècle avant notre ère. Il était considéré comme bien plus qu’un simple animal de compagnie. En effet, il avait le rôle d’un « protecteur des récoltes ». Il parcourait les champs et éliminait sans pitié tous les rats et les souris susceptibles d’endommager le fruit du travail des paysans. Ce qui est intéressant avec cet animal, c’est qu’il était respecté et vénéré par toutes les classes de la population égyptienne. Pour les plus pauvres, le chat était tellement important que, même en période de famine, ils préféraient mourir de faim plutôt que, ne serait-ce qu’envisager, manger cet animal. Hérodote rapporte même dans ses écrits que « quand la maison flambe, personne n’éteint l’incendie, seuls les chats comptent ». Pour les personnes plus riches, le félin est plutôt considéré comme la distraction la plus prisée et la plus réconfortante.
Il faut aussi savoir que le chat est l’animal le plus représenté de toute l’Egypte : sur des peintures, par des statues ou encore des bijoux. Les plus puissants du pays se font figurer sur leur sépulture en compagnie de leur chat favori.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Figurine de chat, Musée du Louvre, Paris, France
Point également très important : le chat est un des rares animaux à pouvoir accéder à l’immense privilège de la momification (avec l’ibis ou le taureau), au même titre que les humains. Le plus souvent, il s’agissait de nobles désirant être inhumés avec eux, afin qu’il l’accompagne durant toute la vie éternelle. C’est également à Bubastis, ville du culte de Bastet que des milliers de momies de chats ont été retrouvées. En effet, un élevage de chats sacrés était présent dans le temple. Les personnes qui venaient vénérer la déesse pouvaient lui en faire offrande. Les animaux étaient alors embaumés puis inhumés dans le cimetière de chats à proximité.
Tous les membres d’une famille étaient extrêmement tristes lors de la perte de leur chat. Une journée de deuil était organisée et l’animal recevait tous les honneurs lors de son inhumation. Parfois, on enterrait avec lui, des momies de souris. Vu que les Egyptiens pensaient que la vie après la mort était la plus importante, ils souhaitaient que leur chat puisse continuer son exercice dans l’au-delà.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Momie d’un chat retrouvée dans un tombeau, près du sarcophage de son propriétaire, Musée du Louvre, Paris France
Le félin sacré était également protégé par des lois ! Par exemple, il était interdit de le contrarier et même de l’injurier. La plus sévère des lois était l’interdiction d’exporter un chat hors du Royaume d’Egypte. Toute personne qui s’y aventurait risquait la peine de mort !
Le chat est aussi perçu comme l’incarnation des dieux sur Terre. En effet, Bastet, représentée avec une tête de chat, est la déesse de l’Amour, de la tendresse et aussi protectrice de l’humanité. On la retrouve associée à de nombreux mythes comme celui de la défaite d’Apophis, le dieu serpent, ennemi juré de Ra.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
La déesse Bastet et ses attributs
Vous l’aurez compris, de part son agilité et sa grande malice, le chat a été très rapidement admiré par les Egyptiens et occupait une grande place dans la société. De nos jours, son aspect de « protecteur » a été quelque peu perdu au profit d’autres animaux (comme les chiens) mais il n’en reste pas moins que ce félin fascine toujours !

Merci Saha , ces explications que je connaissais ont redonné une piqûre de rappel. Calins
avatar
ANIS-FAROUK
Agoraccompli
Agoraccompli
Messages : 2184

Re: quelle est la différence entre un chat siamois et un pauvre chat de gouttière.

le Lun 15 Déc - 18:45

HorizonsLointains  qui fait froid  qui fait chaud.au soleil a écrit:Bonjour le Post...

Ben... Un chat siamois, c'est un chat de gouttière... au Siam !
avatar
ANIS-FAROUK
Agoraccompli
Agoraccompli
Messages : 2184

Re: quelle est la différence entre un chat siamois et un pauvre chat de gouttière.

le Lun 15 Déc - 18:47
pommedapibleue a écrit:
saha a écrit:
ANIS-FAROUK  japprouve a écrit:les chat siamois sont plus fragile a la vie extérieure .il ne supporte pas le froid enfin je crois .mes les chat de gouttière  reste toujours les commandos Pendant toute la période de l’Egypte ancienne, le chat a toujours été traité avec les plus grands égards. Il fut un animal incontournable ! Il était vu tantôt comme un protecteur, un fidèle compagnon, un partenaire de jeu ou tantôt comme une incarnation divine.
  Bonjour anis! tout le monde! Bisou sur la joue  le chat était un animal sacré en EGYPTE!

Pendant toute la période de l’Egypte ancienne, le chat a toujours été traité avec les plus grands égards. Il fut un animal incontournable ! Il était vu tantôt comme un protecteur, un fidèle compagnon, un partenaire de jeu ou tantôt comme une incarnation divine.
En Egyptien ancien, le mot chat se dit « miou » (translittération : mw) et s’écrit de la façon suivante

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Il a été domestiqué très tôt, entre le XXXème et le XXème siècle avant notre ère. Il était considéré comme bien plus qu’un simple animal de compagnie. En effet, il avait le rôle d’un « protecteur des récoltes ». Il parcourait les champs et éliminait sans pitié tous les rats et les souris susceptibles d’endommager le fruit du travail des paysans. Ce qui est intéressant avec cet animal, c’est qu’il était respecté et vénéré par toutes les classes de la population égyptienne. Pour les plus pauvres, le chat était tellement important que, même en période de famine, ils préféraient mourir de faim plutôt que, ne serait-ce qu’envisager, manger cet animal. Hérodote rapporte même dans ses écrits que « quand la maison flambe, personne n’éteint l’incendie, seuls les chats comptent ». Pour les personnes plus riches, le félin est plutôt considéré comme la distraction la plus prisée et la plus réconfortante.
Il faut aussi savoir que le chat est l’animal le plus représenté de toute l’Egypte : sur des peintures, par des statues ou encore des bijoux. Les plus puissants du pays se font figurer sur leur sépulture en compagnie de leur chat favori.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Figurine de chat, Musée du Louvre, Paris, France
Point également très important : le chat est un des rares animaux à pouvoir accéder à l’immense privilège de la momification (avec l’ibis ou le taureau), au même titre que les humains. Le plus souvent, il s’agissait de nobles désirant être inhumés avec eux, afin qu’il l’accompagne durant toute la vie éternelle. C’est également à Bubastis, ville du culte de Bastet que des milliers de momies de chats ont été retrouvées. En effet, un élevage de chats sacrés était présent dans le temple. Les personnes qui venaient vénérer la déesse pouvaient lui en faire offrande. Les animaux étaient alors embaumés puis inhumés dans le cimetière de chats à proximité.
Tous les membres d’une famille étaient extrêmement tristes lors de la perte de leur chat. Une journée de deuil était organisée et l’animal recevait tous les honneurs lors de son inhumation. Parfois, on enterrait avec lui, des momies de souris. Vu que les Egyptiens pensaient que la vie après la mort était la plus importante, ils souhaitaient que leur chat puisse continuer son exercice dans l’au-delà.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Momie d’un chat retrouvée dans un tombeau, près du sarcophage de son propriétaire, Musée du Louvre, Paris France
Le félin sacré était également protégé par des lois ! Par exemple, il était interdit de le contrarier et même de l’injurier. La plus sévère des lois était l’interdiction d’exporter un chat hors du Royaume d’Egypte. Toute personne qui s’y aventurait risquait la peine de mort !
Le chat est aussi perçu comme l’incarnation des dieux sur Terre. En effet, Bastet, représentée avec une tête de chat, est la déesse de l’Amour, de la tendresse et aussi protectrice de l’humanité. On la retrouve associée à de nombreux mythes comme celui de la défaite d’Apophis, le dieu serpent, ennemi juré de Ra.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
La déesse Bastet et ses attributs
Vous l’aurez compris, de part son agilité et sa grande malice, le chat a été très rapidement admiré par les Egyptiens et occupait une grande place dans la société. De nos jours, son aspect de « protecteur » a été quelque peu perdu au profit d’autres animaux (comme les chiens) mais il n’en reste pas moins que ce félin fascine toujours !

Mercij Saha , ces explications que je connaissais ont redonné une piqûre de rappel. Calins
j'approuve
avatar
ANIS-FAROUK
Agoraccompli
Agoraccompli
Messages : 2184

Re: quelle est la différence entre un chat siamois et un pauvre chat de gouttière.

le Lun 15 Déc - 18:49
saha a écrit:
ANIS-FAROUK bonsoir saha a écrit:les chat siamois sont plus fragile a la vie extérieure .il ne supporte pas le froid enfin je crois .mes les chat de gouttière  reste toujours les commandos Pendant toute la période de l’Egypte ancienne, le chat a toujours été traité avec les plus grands égards. Il fut un animal incontournable ! Il était vu tantôt comme un protecteur, un fidèle compagnon, un partenaire de jeu ou tantôt comme une incarnation divine.
  Bonjour anis! tout le monde! Bisou sur la joue  le chat était un animal sacré en EGYPTE!

Pendant toute la période de l’Egypte ancienne, le chat a toujours été traité avec les plus grands égards. Il fut un animal incontournable ! Il était vu tantôt comme un protecteur, un fidèle compagnon, un partenaire de jeu ou tantôt comme une incarnation divine.
En Egyptien ancien, le mot chat se dit « miou » (translittération : mw) et s’écrit de la façon suivante

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Il a été domestiqué très tôt, entre le XXXème et le XXème siècle avant notre ère. Il était considéré comme bien plus qu’un simple animal de compagnie. En effet, il avait le rôle d’un « protecteur des récoltes ». Il parcourait les champs et éliminait sans pitié tous les rats et les souris susceptibles d’endommager le fruit du travail des paysans. Ce qui est intéressant avec cet animal, c’est qu’il était respecté et vénéré par toutes les classes de la population égyptienne. Pour les plus pauvres, le chat était tellement important que, même en période de famine, ils préféraient mourir de faim plutôt que, ne serait-ce qu’envisager, manger cet animal. Hérodote rapporte même dans ses écrits que « quand la maison flambe, personne n’éteint l’incendie, seuls les chats comptent ». Pour les personnes plus riches, le félin est plutôt considéré comme la distraction la plus prisée et la plus réconfortante.
Il faut aussi savoir que le chat est l’animal le plus représenté de toute l’Egypte : sur des peintures, par des statues ou encore des bijoux. Les plus puissants du pays se font figurer sur leur sépulture en compagnie de leur chat favori.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Figurine de chat, Musée du Louvre, Paris, France
Point également très important : le chat est un des rares animaux à pouvoir accéder à l’immense privilège de la momification (avec l’ibis ou le taureau), au même titre que les humains. Le plus souvent, il s’agissait de nobles désirant être inhumés avec eux, afin qu’il l’accompagne durant toute la vie éternelle. C’est également à Bubastis, ville du culte de Bastet que des milliers de momies de chats ont été retrouvées. En effet, un élevage de chats sacrés était présent dans le temple. Les personnes qui venaient vénérer la déesse pouvaient lui en faire offrande. Les animaux étaient alors embaumés puis inhumés dans le cimetière de chats à proximité.
Tous les membres d’une famille étaient extrêmement tristes lors de la perte de leur chat. Une journée de deuil était organisée et l’animal recevait tous les honneurs lors de son inhumation. Parfois, on enterrait avec lui, des momies de souris. Vu que les Egyptiens pensaient que la vie après la mort était la plus importante, ils souhaitaient que leur chat puisse continuer son exercice dans l’au-delà.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Momie d’un chat retrouvée dans un tombeau, près du sarcophage de son propriétaire, Musée du Louvre, Paris France
Le félin sacré était également protégé par des lois ! Par exemple, il était interdit de le contrarier et même de l’injurier. La plus sévère des lois était l’interdiction d’exporter un chat hors du Royaume d’Egypte. Toute personne qui s’y aventurait risquait la peine de mort !
Le chat est aussi perçu comme l’incarnation des dieux sur Terre. En effet, Bastet, représentée avec une tête de chat, est la déesse de l’Amour, de la tendresse et aussi protectrice de l’humanité. On la retrouve associée à de nombreux mythes comme celui de la défaite d’Apophis, le dieu serpent, ennemi juré de Ra.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
La déesse Bastet et ses attributs
Vous l’aurez compris, de part son agilité et sa grande malice, le chat a été très rapidement admiré par les Egyptiens et occupait une grande place dans la société. De nos jours, son aspect de « protecteur » a été quelque peu perdu au profit d’autres animaux (comme les chiens) mais il n’en reste pas moins que ce félin fascine toujours !
avatar
Admin

Messages : 16362
http://agoratchat.meilleurforum.com

Re: quelle est la différence entre un chat siamois et un pauvre chat de gouttière.

le Lun 15 Déc - 18:52
HorizonsLointains a écrit:
First a écrit:C'est de la faute , j'ai ôté tous les ingrédients sauf le rhum ...[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Faudrait juste remplacer l'eau par un trait de Cointreau, et le miel par du sirop de sucre de canne.
Et remplacer l'ébullition par 4 ou 5 glaçons...
Ca pourrait le faire...
 Et avec du sirop d 'érable?
Membre radié
Agoraccompli
Agoraccompli
Messages : 1645

Re: quelle est la différence entre un chat siamois et un pauvre chat de gouttière.

le Lun 15 Déc - 18:53
Réputation du message : 100% (1 vote)
Anis Farouk aurais-tu pété un cable avec ton gladiator?
avatar
Admin

Messages : 16362
http://agoratchat.meilleurforum.com

Re: quelle est la différence entre un chat siamois et un pauvre chat de gouttière.

le Lun 15 Déc - 19:01
anabella a écrit:Anis Farouk aurais-tu pété un cable avec ton gladiator?

Képassa?
avatar
ANIS-FAROUK
Agoraccompli
Agoraccompli
Messages : 2184

Re: quelle est la différence entre un chat siamois et un pauvre chat de gouttière.

le Lun 15 Déc - 19:02
anabella a écrit:Anis Farouk aurais-tu pété un cable avec ton gladiator?
pitin ta raison jais pété un fusible tu peut me le mettre en place ....sourire
MR9
Agoraccompli
Agoraccompli
Messages : 1882

Re: quelle est la différence entre un chat siamois et un pauvre chat de gouttière.

le Lun 15 Déc - 19:26
pommedapibleue a écrit:
saha a écrit:
ANIS-FAROUK a écrit:les chat siamois sont plus fragile a la vie extérieure .il ne supporte pas le froid enfin je crois .mes les chat de gouttière  reste toujours les commandos Pendant toute la période de l’Egypte ancienne, le chat a toujours été traité avec les plus grands égards. Il fut un animal incontournable ! Il était vu tantôt comme un protecteur, un fidèle compagnon, un partenaire de jeu ou tantôt comme une incarnation divine.
  Bonjour anis! tout le monde! Bisou sur la joue  le chat était un animal sacré en EGYPTE!

Pendant toute la période de l’Egypte ancienne, le chat a toujours été traité avec les plus grands égards. Il fut un animal incontournable ! Il était vu tantôt comme un protecteur, un fidèle compagnon, un partenaire de jeu ou tantôt comme une incarnation divine.
En Egyptien ancien, le mot chat se dit « miou » (translittération : mw) et s’écrit de la façon suivante

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Il a été domestiqué très tôt, entre le XXXème et le XXème siècle avant notre ère. Il était considéré comme bien plus qu’un simple animal de compagnie. En effet, il avait le rôle d’un « protecteur des récoltes ». Il parcourait les champs et éliminait sans pitié tous les rats et les souris susceptibles d’endommager le fruit du travail des paysans. Ce qui est intéressant avec cet animal, c’est qu’il était respecté et vénéré par toutes les classes de la population égyptienne. Pour les plus pauvres, le chat était tellement important que, même en période de famine, ils préféraient mourir de faim plutôt que, ne serait-ce qu’envisager, manger cet animal. Hérodote rapporte même dans ses écrits que « quand la maison flambe, personne n’éteint l’incendie, seuls les chats comptent ». Pour les personnes plus riches, le félin est plutôt considéré comme la distraction la plus prisée et la plus réconfortante.
Il faut aussi savoir que le chat est l’animal le plus représenté de toute l’Egypte : sur des peintures, par des statues ou encore des bijoux. Les plus puissants du pays se font figurer sur leur sépulture en compagnie de leur chat favori.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Figurine de chat, Musée du Louvre, Paris, France
Point également très important : le chat est un des rares animaux à pouvoir accéder à l’immense privilège de la momification (avec l’ibis ou le taureau), au même titre que les humains. Le plus souvent, il s’agissait de nobles désirant être inhumés avec eux, afin qu’il l’accompagne durant toute la vie éternelle. C’est également à Bubastis, ville du culte de Bastet que des milliers de momies de chats ont été retrouvées. En effet, un élevage de chats sacrés était présent dans le temple. Les personnes qui venaient vénérer la déesse pouvaient lui en faire offrande. Les animaux étaient alors embaumés puis inhumés dans le cimetière de chats à proximité.
Tous les membres d’une famille étaient extrêmement tristes lors de la perte de leur chat. Une journée de deuil était organisée et l’animal recevait tous les honneurs lors de son inhumation. Parfois, on enterrait avec lui, des momies de souris. Vu que les Egyptiens pensaient que la vie après la mort était la plus importante, ils souhaitaient que leur chat puisse continuer son exercice dans l’au-delà.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Momie d’un chat retrouvée dans un tombeau, près du sarcophage de son propriétaire, Musée du Louvre, Paris France
Le félin sacré était également protégé par des lois ! Par exemple, il était interdit de le contrarier et même de l’injurier. La plus sévère des lois était l’interdiction d’exporter un chat hors du Royaume d’Egypte. Toute personne qui s’y aventurait risquait la peine de mort !
Le chat est aussi perçu comme l’incarnation des dieux sur Terre. En effet, Bastet, représentée avec une tête de chat, est la déesse de l’Amour, de la tendresse et aussi protectrice de l’humanité. On la retrouve associée à de nombreux mythes comme celui de la défaite d’Apophis, le dieu serpent, ennemi juré de Ra.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
La déesse Bastet et ses attributs
Vous l’aurez compris, de part son agilité et sa grande malice, le chat a été très rapidement admiré par les Egyptiens et occupait une grande place dans la société. De nos jours, son aspect de « protecteur » a été quelque peu perdu au profit d’autres animaux (comme les chiens) mais il n’en reste pas moins que ce félin fascine toujours !

Merci Saha , ces explications que je connaissais ont redonné une piqûre de rappel. Calins
De rien pomme! Bisou sur la joue

 Les voyantes et les médium sont toujours entourés de chats 
 
 car le chat est une véritable éponge, son rôle est de récupérer les énergies négatives dans les lieux et de les rendre à la nature en évoluant dehors. Pour la métaphore il est comme un oiseau qui mange des graines et qui par les déjections va les planter plus loin. A la différence, il ne fait pas que manger, il transforme.
Il transforme une partie des énergies négatives, c'est un mécanisme de défense naturelle pour adapter son environnement au mieux pour lui. Par contre, le chat a besoin de ça, car si il arrête en gros de transformer régulièrement, il finit par tomber malade.
avatar
ANIS-FAROUK
Agoraccompli
Agoraccompli
Messages : 2184

Re: quelle est la différence entre un chat siamois et un pauvre chat de gouttière.

le Lun 15 Déc - 20:44
Admin a écrit:
anabella a écrit:Anis Farouk aurais-tu pété un cable avec ton gladiator?

Képassa?
ké-nada
avatar
ANIS-FAROUK
Agoraccompli
Agoraccompli
Messages : 2184

Re: quelle est la différence entre un chat siamois et un pauvre chat de gouttière.

le Lun 15 Déc - 20:50
ké-nada = en espagnol il se passe rien..

ké'nada ...pas canada
Contenu sponsorisé

Re: quelle est la différence entre un chat siamois et un pauvre chat de gouttière.

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum