Pour nous contacter
agoratchatcontact@gmail.com

Pensez à "liker" sur
FaceBook,
Twitter
et autre réseau dit social
Bienvenue à tous les nouveaux arrivants




Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Capeline
Agoractif
Agoractif
Messages : 4794

Re: mes préférences ....vos tendances ...nos espérances .!

le Ven 31 Juil - 10:51
à  plus  , je  dois  aller  .;mais  je  ne  suis  jamais très loin
avatar
HorizonsLointains

Messages : 11738

Re: mes préférences ....vos tendances ...nos espérances .!

le Ven 31 Juil - 10:54
Dans le rayon émotions... disons, souvenirs d'espérances...



Tu bois ton café et je sirote mon thé
Et nous sommes assis ici en jouant trop gentiment, en pensant "Ce qui sera, sera »
Mais il se fait un peu tard à présent
Oh, je me demande si tu vas rester maintenant…
Ou est-ce que tu me diras juste poliment bonsoir?

Je bouge un peu plus près de toi, ne sachant pas trop quoi faire[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Et je sens tous les doigts et mes pouces, je renverse mon thé, oh quelle idiote!
Mais il se fait un peu tard à présent
Je me demande si tu vas rester maintenant…
Ou est-ce que tu me diras juste poliment bonsoir?

Et nous nous touchons,  beaucoup trop
Ce moment je l’ai attendu pendant très très longtemps
Ca me fait frissonner, ça me fait frémir
Ce moment,  je n’en suis pas sûr
Ce moment  que J'ai attendu
Est-ce quelque chose que tu as attendu, attendu aussi?

Oublie tes yeux, mets ton âme à nu
Fais de moi une partie de toi dans un ensemble
Dis-moi tes secrets, chante-moi ta chanson
Chante-là moi dans une langue silencieuse
Mais il se fait un peu tard à présent
Je me demande si tu vas rester maintenant…
Ou est-ce que tu me diras juste poliment bonsoir?


"Ah !", dit-il en javanais et en lui-même, car il connaissait les deux langues...
avatar
HorizonsLointains

Messages : 11738

Re: mes préférences ....vos tendances ...nos espérances .!

le Ven 31 Juil - 10:56
Capeline a écrit:
Régalons  nous  de  ces  artistes  Prince !
ne les  laissons ps dans  l'ombre Calins Calins Calins merci  à  toi  de cette  participation

Calins  d'accord avec toi.

Ces gens-là, qui ont interprêté ces morceaux-là, ils font partie de notre histoire...


"Ah !", dit-il en javanais et en lui-même, car il connaissait les deux langues...
Calamity
Agoraccoutumé
Agoraccoutumé
Messages : 630

Re: mes préférences ....vos tendances ...nos espérances .!

le Ven 31 Juil - 12:23
Capeline a écrit:
  ha  oui calamity 
nous avons beaucoup pleurées  c'est  sûr sur  ce passé  si  émouvant  de  tant  d'émotions  alors Calins

Et oui, pleurer avant de recommencer à avancer  .. Bisou sur la joue
Capeline
Agoractif
Agoractif
Messages : 4794

Re: mes préférences ....vos tendances ...nos espérances .!

le Ven 31 Juil - 13:19
Capeline a écrit:

magnifique  interprète  et  compositeur de notre si  belle  génération http://www.blagotico http://www.blagotico http://www.blagotico
 comme  nous  le  savons

Georges CHELON est né à Marseille, le 4 janvier 1943. Après ses études de Sciences Politique il envisage une carrière dans le journalisme mais lors d'un voyage en Espagne avec des amis, où il acquiert une guitare, Georges commence à écrire ses premières chansons.

En 1964 il se présente à un radio-crochet organisé par Pathé Marconi et Radio Monte-Carlo.

 Sa prestation attire l'attention de René VANNESTE à l'époque directeur artistique chez Pathé Marconi (à qui Georges a dédié son album On rêve, on rêve en 1998) qui va lui donner la possibilité d'enregistrer en septembre son premier 45 tours.

Après une tournée d'été " formatrice " en Corse, le premier Super 45 tours quatre titres 15-20 et plus… sortira en janvier 1965.

 Les chansons sont bien accueillies par le public.

 Pour le jeune étudiant Georges CHELON qui ne songeait pas à une carrière professionnelle dans la chanson ce sera une révélation.

 Il obtient l'Hermine d'or du Festival de Rennes en mai de la même année, gagnant à cette occasion, se souvient Georges pour l'anecdote, son poids en orange.

 En juin de la même année, s'ensuit la parution d'un premier 33 tours "Père prodigue", fait exceptionnel à l'époque pour un artiste débutant.

 Un premier album contenant douze chansons écrites par Georges CHELON et accompagnées par le grand musicien de Conservatoire : Lucien LAVOUTE. Les chansons plaisent au public, notamment l'autobiographique et douloureux (Père prodigue).

Mais Georges CHELON est avant tout un homme de scène , il chante dans les cabarets parisiens (Chez Georges sera un des plus fidèle à l'artiste) et passe en première partie d'artistes déjà réputés comme Alain BARRIÈRE, Salvatore ADAMO

Fort d'un premier succès discographique, Pathé Marconi sort en septembre 1966 le second album 33 tours de CHELON qui remportera cette année là, le Prix de l'Académie de la Chanson Française.

Avec son physique d'adolescent et ses textes à la foi sérieux et naïf, le romantique Georges CHELON, à contre courant de la vague yéyé, plaît à un public d'étudiants principalement qui se retrouvent dans ses chansons très simples.


Capeline
Agoractif
Agoractif
Messages : 4794

Re: mes préférences ....vos tendances ...nos espérances .!

le Ven 31 Juil - 13:23
Ses sujets de prédilections sont les amours difficiles (Morte-saison), les blessures de l'âme (La rose des vents), les souvenirs douloureux (Le grand feu), la vieillesse (Je me souviens) sur des mélodies très agréables où la guitare, souvent inspirée par le style de Georges BRASSENS, est très souvent présente.Georges CHELON est un des grands mélodiste de la chanson française et plusieurs de ses créations, au-delà des modes et du temps, sont gravées dans notre mémoire collective : (Morte-saison, Girouette, La fleur qui rit qui pleure, Ce n'est pas encore demain la veille, Les années glissent sur ta vie…)


Après la parution de cinq autres nouveaux Super 45 tours, Georges CHELON est sur la scène de Bobino, et le troisième album (enregistré lors de son récital du 27 octobre 1967) Bobino 67, paraît le mois suivant.

En 1968, malgré un style que certains trouvent trop introspectif, Georges signera quelques unes de ses plus belles chansons :

 l'histoire touchante du chien bâtard (Sampa) devenu un de ses classiques,

(Girouette) une chanson d'amour pleine de vie à la mélodie accrocheuse, (Rue des Carrières) une chanson pleine d'humour accompagnée de bruitages évocateurs sur le thème des déboires occasionnés par des travaux d'aménagement au domicile d'un jeune couple,
 (Evelyne) la croix sentimentale pleine de retenue de Georges CHELON

Dans une France déchirée par les "Evènements de 68", CHELON est catalogué dans le registre hélas bien réducteur "Chanteur de chansons d'amour " par ceux qui n'ont pas écouté (Crève misère) ou (Pauvre monde).

En 1969, d'autres créations prouveront que Georges sait trouver son inspiration ailleurs que dans les chansons sentimentales où il excelle par ailleurs.

Il signera entre autres cette année là : (Suppose que) où de grandes questions sont posées par l'artiste, il pratiquera habilement la dérision sur son propre public avec (Tango critique), ou l'autocritique avec (Soliloque).

 En 1970 il sort plusieurs 45 tours, dont deux adaptations en français fort réussies d'après Leonard COHEN (Adieu Marianne) d'après (So Long Marianne) et (Good-bye) d'après (Hey That's No Way To Say Good-Bye). La même année, dans le 45 tours suivant, CHELON nous offre une de ses plus belles chansons (Paris n'a plus l'air de Paris).

Dans les deux albums qui paraissent fin 1970, se trouvent deux autres remarquables chansons : (Faut pas tricher) écrite pour CHELON par Jean TABOURIN et Yves GILBERT et puis une merveille de poésie digne de ce troubadour de chanson française : (Et je compte les heures comme on compte les ans).

En 1971, Georges CHELON obtient le deuxième prix du Jury de la Rose d'or d'Antibes et se retrouve sur la prestigieuse scène de l'Olympia.

 En 1972, il quitte Pathé Marconi et enregistre chez Gérard MEYS un très bel album "Ouvrez les portes de la vie" où le thème précurseur de l'écologie est souvent évoqué.

En 1974 CHELON signe chez Barclay est il enregistre l'album "Si demain".
C'est trois années plus tard que Georges sort un de ses plus beaux albums "Commencer à revivre" où il co-signe plusieurs chansons avec Elisabeth VIGNA : (Vendredi, Chanson pour David, Messie...) et plus tard (La marine est là)
avatar
HorizonsLointains

Messages : 11738

Re: mes préférences ....vos tendances ...nos espérances .!

le Ven 31 Juil - 13:29
Capeline a écrit:...
C'est trois années plus tard que Georges sort un de ses plus beaux albums "Commencer à revivre" où il co-signe plusieurs chansons avec Elisabeth VIGNA : (Vendredi, Chanson pour David, Messie...) et plus tard (La marine est là)

Très jolie chanson, la marine est là !!!

"Marine est là !
Ah..., reste encore dans mes bras,
Avec toi je veux jusqu'au jour
Danser cette rumba d'amour...

Marine est là,
J'ai confondu tes jambes avec tes bras
Mais quand je m'en suis aperçu
J'avais les lèvres sur ton..."

Ok, Ok !! 


"Ah !", dit-il en javanais et en lui-même, car il connaissait les deux langues...
Capeline
Agoractif
Agoractif
Messages : 4794

Re: mes préférences ....vos tendances ...nos espérances .!

le Ven 31 Juil - 13:29
Après un silence discographique de quelques années, c'est en septembre 1979 que paraît le splendide album : "Tous les deux comme hier" avec de très belles chansons: (Montmartre , La maison …) et puis en 1982 c'est au tour de l'album "Orange et citron" avec des orchestrations très soignées de Jean MUSY.



Depuis 1977, la rencontre avec le surdoué multi-instrumentiste Pierre Louis-CAS dit Pilou a permis à Georges CHELON de nous offrir, malgré un silence ambiguë et honteux de la part des médias, quelques une de ses plus belles créations.Sans céder aux modes, disque après disque, Georges CHELON en vrai "Troubadour de l'an 2000" nous régale de belles chansons, très joliment écrites, aux musiques variées tout en restant de facture classiques.

je  passe  les années  ,ça  vas  sans  doute vous  gaver  !on  arrive  à  ce  jour !




Le 18 mai 2015 parait le CD "La Belle Endormie" compilation de 16 chansons citoyennes incluant la chanson"La Belle Endormie" (Charlie) qui a été créée par Georges CHELON sur la scène de l'Olympia, à Paris, le 18 janvier 2015 dont une  nouvelle version studio.
Cette chanson rend hommage aux dessinateurs de Charlie Hebdo et à tous ceux qui refusent l'intolérance et la violence.




Capeline
Agoractif
Agoractif
Messages : 4794

Re: mes préférences ....vos tendances ...nos espérances .!

le Ven 31 Juil - 13:37
HorizonsLointains a écrit:

Très jolie chanson, la marine est là !!!
 
"Marine est là !
Ah..., reste encore dans mes bras,
Avec toi je veux jusqu'au jour
Danser cette rumba d'amour...

Marine est là,
J'ai confondu tes jambes avec tes bras
Mais quand je m'en suis aperçu
J'avais les lèvres sur ton..."

Ok, Ok !! 

  je  trouve  pas  ..de C http://smileys.sur-l helon !!
--Kaa--
Agoraccoutumé
Agoraccoutumé
Messages : 864

Re: mes préférences ....vos tendances ...nos espérances .!

le Ven 31 Juil - 14:00


Savoir sourire,
A une inconnue qui passe,
N'en garder aucune trace,
Sinon celle du plaisir
Savoir aimer
Sans rien attendre en retour,
Ni égard, ni grand amour,
Pas même l'espoir d'être aimé,

Mais savoir donner,
Donner sans reprendre,
Ne rien faire qu'apprendre
Apprendre à aimer,
Aimer à tout prendre,
Apprendre à sourire,
Rien que pour le geste,
Sans vouloir le reste
Et apprendre à vivre
Et s'en aller.

Savoir attendre,
Goûter à ce plein bonheur
Qu'on vous donne comme par erreur,
Tant qu'on ne l'attendait plus.
Se voir y croire
Pour tromper la peur du vide
Ancrée comme autant de rides
Qui ternissent les miroirs

Savoir souffrir
En silence, sans murmure,
Ni défense ni armure
Souffrir à vouloir mourir
Et se relever
Comme on renaît de ses cendres,
Avec tant d'amour à revendre
Qu'on tire un trait si le passé.

Apprendre à rêver
A rêver pour deux,
Rien qu'en fermant les yeux,
Et savoir donne
Donner sans rature
Ni demi-mesure
Apprendre à rester.
Vouloir jusqu'au bout
Rester malgré tout,
Apprendre à aimer,
Et s'en aller,
Et s'en aller...

 


[ltr]   pour toi maman [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [/ltr]
--Kaa--
Agoraccoutumé
Agoraccoutumé
Messages : 864

Re: mes préférences ....vos tendances ...nos espérances .!

le Ven 31 Juil - 14:04
Paradis blanc
Il y a tant de vagues et de fumée 
Qu'on arrive plus à distinguer 
Le blanc du noir 
Et l'énergie du désespoir
Le téléphone pourra sonner
Il n'y aura plus d'abonné
Et plus d'idée
Que le silence pour respirer
Recommencer là où le monde a commencé

Je m'en irai dormir dans le paradis blanc
Où les nuits sont si longues qu'on en oublie le temps
Tout seul avec le vent
Comme dans mes rêves d'enfant
Je m'en irai courir dans le paradis blanc
Loin des regards de haine
Et des combats de sang
Retrouver les baleines
Parler aux poissons d'argent
Comme, comme, comme avant

Y a tant de vagues, et tant d'idées
Qu'on arrive plus à décider
Le faux du vrai
Et qui aimer ou condamner
Le jour où j'aurai tout donné
Que mes claviers seront usés
D'avoir osé
Toujours vouloir tout essayer
Et recommencer là où le monde a commencé

Je m'en irai dormir dans le paradis blanc
Où les manchots s'amusent dès le soleil levant
Et jouent en nous montrant
Ce que c'est d'être vivant
Je m'en irai dormir dans le paradis blanc
Où l'air reste si pur
Qu'on se baigne dedans
A jouer avec le vent
Comme dans mes rêves d'enfant
Comme, comme, comme avant
Parler aux poissons
Et jouer avec le vent
Comme dans mes rêves d'enfant
Comme avant
Capeline
Agoractif
Agoractif
Messages : 4794

Re: mes préférences ....vos tendances ...nos espérances .!

le Ven 31 Juil - 14:17
--Kaa-- a écrit:

Savoir sourire,
A une inconnue qui passe,
N'en garder aucune trace,
Sinon celle du plaisir
Savoir aimer
Sans rien attendre en retour,
Ni égard, ni grand amour,
Pas même l'espoir d'être aimé,

Mais savoir donner,
Donner sans reprendre,
Ne rien faire qu'apprendre
Apprendre à aimer,
Aimer à tout prendre,
Apprendre à sourire,
Rien que pour le geste,
Sans vouloir le reste
Et apprendre à vivre
Et s'en aller.

Savoir attendre,
Goûter à ce plein bonheur
Qu'on vous donne comme par erreur,
Tant qu'on ne l'attendait plus.
Se voir y croire
Pour tromper la peur du vide
Ancrée comme autant de rides
Qui ternissent les miroirs

Savoir souffrir
En silence, sans murmure,
Ni défense ni armure
Souffrir à vouloir mourir
Et se relever
Comme on renaît de ses cendres,
Avec tant d'amour à revendre
Qu'on tire un trait si le passé.

Apprendre à rêver
A rêver pour deux,
Rien qu'en fermant les yeux,
Et savoir donne
Donner sans rature
Ni demi-mesure
Apprendre à rester.
Vouloir jusqu'au bout
Rester malgré tout,
Apprendre à aimer,
Et s'en aller,
Et s'en aller...

 




[ltr]   pour toi maman [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [/ltr]



love  love   Kaa  !

Florent Pagny

  • Métier : chanteur, compositeur
  • Signe : Scorpion (Voir l'horoscope scorpion d'aujourd'hui)
  • Date de naissance : lundi 06 novembre 1961  (age: 53 ans)
  • Pays : France


il passe son enfance à Mont­cha­nin en Bour­gogne.

Enfant hyper­ac­tif, au milieu de ses trois frères et soeurs, le petit garçon change souvent d'établis­se­ments scolaires.

Il a 13 ans lorsque toute la famille s'installe en Haute-Savoie à Bonne­ville. Adoles­cent, il commence à chan­ter et parti­cipe à des concours régio­naux où il inter­prète le réper­toire de Luis Mariano, l'idole de sa maman.

Rapi­de­ment, le collé­gien, interne à Chamo­nix, souhaite se confron­ter à la vie active, il aban­donne les études en classe de troi­sième et arrive à Paris en 1976.

Il s'inscrit au Conser­va­toire de chant, dégote des petits boulots et loge dans une rési­dence de l'Armée du Salut à Ménil­mon­tant. Habi­tué des Halles, il est barman dans l'un des clubs du quar­tier et écume les boîtes dans ses virées nocturnes.

C'est à cette époque qu'il rencontre le direc­teur de casting Domi­nique Besne­hard qui cherche un visage pour le film de Jean-Jacques Beineix, Diva. Il ne décroche pas le rôle mais obtient par la suite quelques appa­ri­tions au cinéma jusqu'au milieu des années 80 (Inspec­teur la bavure, La Balance, Fort Saganne, Les surdoués de la première compa­gnie…).

Mais l'acteur en herbe a toujours une mélo­die qui tourne en boucle, et souhaite avant tout se concen­trer sur la chan­son.

Grâce à l'heureux produc­teur de l'émis­sion Sacrée Soirée, Gérard Louvin, Florent Pagny sort son premier single N'importe quoi en 1987.


C'est un énorme carton et le chan­teur se hisse en première place au Top 50 pendant deux mois. Son premier album, Merci, sorti en 1990 est certi­fié disque d'or. Homme public, le chan­teur est chahuté par les critiques de la presse à cette époque.

Il répond alors avec le titre Presse qui roule, pamphlet contre les médias qui lui vaut un boycott et l'échec de son deuxième album, Réaliste (1992).

Lors de la tour­née des Enfoi­rés en 1993 le chan­teur rencontre Jean-Jacques Gold­man.
Les deux artistes écrivent à quatre mains l'album Rester vrai (1994), dont le titre Si tu veux m'essayer permet à Florent Pagny de renouer avec le succès. Fort de cette expé­rience, le chan­teur décide alors de délais­ser l'écri­ture et de multi­plier les colla­bo­ra­tions artis­tiques pour les albums suivants.
Pour son nouvel opus, Savoir Aimer (1997) il retrouve Jean-Jacques Gold­man mais égale­ment un nouveau compo­si­teur, Pascal Obispo. Dans la foulée, Florent Pagny remporte la Victoire de la musique de l'artiste inter­prète mascu­lin.
Capeline
Agoractif
Agoractif
Messages : 4794

Re: mes préférences ....vos tendances ...nos espérances .!

le Ven 31 Juil - 14:20
Les années 2000 sont fastes, Florent Pagny enchaînent les albums (Châte­let les Halles, Ailleurs land, Bary­ton, Abra­ca­da­bra…


En 2012, il surprend à nouveau ses fans et accepte de deve­nir coach du nouveau télé­trop­chet de TF1, The Voice, aux côtés de Jeni­fer, Louis Berti­gnac et Garou. En novembre 2013, il publie l'album Vieillir avec toi, entiè­re­ment réalisé par Calo­gero et entame une tour­née en septembre 2014.

En 2015, il fait toujours partie de l'aven­ture The Voice avec les autres membres du jury Jeni­fer, Mika et Zazie pour la quatrième saison qui s'annonce.
avatar
HorizonsLointains

Messages : 11738

Re: mes préférences ....vos tendances ...nos espérances .!

le Ven 31 Juil - 14:21
Capeline a écrit:

  je  trouve  pas  ..de C http://smileys.sur-l helon !!

Bisou sur la joue


"Ah !", dit-il en javanais et en lui-même, car il connaissait les deux langues...
Capeline
Agoractif
Agoractif
Messages : 4794

Re: mes préférences ....vos tendances ...nos espérances .!

le Ven 31 Juil - 14:23
--Kaa-- a écrit:Paradis blanc
Il y a tant de vagues et de fumée 
Qu'on arrive plus à distinguer 
Le blanc du noir 
Et l'énergie du désespoir
Le téléphone pourra sonner
Il n'y aura plus d'abonné
Et plus d'idée
Que le silence pour respirer
Recommencer là où le monde a commencé

Je m'en irai dormir dans le paradis blanc
Où les nuits sont si longues qu'on en oublie le temps
Tout seul avec le vent
Comme dans mes rêves d'enfant
Je m'en irai courir dans le paradis blanc
Loin des regards de haine
Et des combats de sang
Retrouver les baleines
Parler aux poissons d'argent
Comme, comme, comme avant

Y a tant de vagues, et tant d'idées
Qu'on arrive plus à décider
Le faux du vrai
Et qui aimer ou condamner
Le jour où j'aurai tout donné
Que mes claviers seront usés
D'avoir osé
Toujours vouloir tout essayer
Et recommencer là où le monde a commencé

Je m'en irai dormir dans le paradis blanc
Où les manchots s'amusent dès le soleil levant
Et jouent en nous montrant
Ce que c'est d'être vivant
Je m'en irai dormir dans le paradis blanc
Où l'air reste si pur
Qu'on se baigne dedans
A jouer avec le vent
Comme dans mes rêves d'enfant
Comme, comme, comme avant
Parler aux poissons
Et jouer avec le vent
Comme dans mes rêves d'enfant
Comme avant

Michel Hamburger, dit Michel Berger, né le 28 novembre 1947 à Neuilly-sur-Seine et mort le 2 août 1992 à Saint-Tropez1, est un pianiste, auteur-compositeur-interprète, directeur artistique et arrangeur musical français. Il était l'époux de la chanteuse France Gall.
Capeline
Agoractif
Agoractif
Messages : 4794

Re: mes préférences ....vos tendances ...nos espérances .!

le Ven 31 Juil - 14:29



Michel Berger est le fils du professeur de médecine et néphrologue Jean Hamburger et de la concertiste Annette Haas, tous deux d'origine juive convertis au protestantisme.

Il passe ses vacances à Saint-Cergue, en Suisse2. Il est scolarisé au lycée Carnot (Paris, XVIIe arr.).

Il fait des études de philosophie et obtient, à 21 ans, sa maîtrise sur l'« Esthétique de la pop musique » avec une étude comparative des deux derniers albums de Jimi Hendrix

Il se fait connaître en tant que chanteur dès l'époque de Salut les copains dans les années 1960 et sort en 1963 un premier EP 45 t avec la chanson phare D'autres Filles.

D'autres 45 tours vont suivre mais n'accrochent pas le public. Il passe ensuite à la production chez EMI où il écrit, entre autres, Les Girafes pour Bourvil en 1967 et Vanina Michel avec qui il a une histoire5 en 1969.

Entré chez Warner Music en 1972, il produit les deux premiers albums de sa compagne de l'époque, Véronique Sanson. En 1973, il relance la carrière de Françoise Hardy avec l'album Message personnel et produit également son 45 tours suivant, Je suis moi, en 1974.

La même année il écrit pour France Gall La Déclaration d'amour. Il relance la carrière de la chanteuse et produira tous ses albums dès 1975 avant de l'épouser le 22 juin 1976.

ichel Berger écrit avec Luc Plamandon l'opéra-rock, Starmania6. Le double album studio sort en 1978.

Il est notamment interprété par France Gall, Claude Dubois, Daniel Balavoine, Diane Dufresne, Nanette Workman, Éric Estève et Fabienne Thibeault. Starmania, le spectacle, créé au Palais des congrès de Paris en 1979, remporte un vif succès, réitéré en 1988 avec, entre autres, Maurane, Sabrina Lory, Renaud Hantson, puis avec des distributions différentes lors des reprises dans les années 1990 (une version anglaise, nommée Tycoon sera réalisée en 1991).


En 1982, il crée sa propre maison de disques, Apache, distribuée par Warner Music France.

En 1985, il écrit et réalise l'album Rock 'n' Roll Attitude de Johnny Hallyday.

Pour ce dernier, il réalise encore le live Johnny à Bercy, captation du show Johnny se donne à Bercy qu'il met en scène et qu'Hallyday donne en septembre 1987 au Palais omnisports de Paris-Bercy, avant de réaliser celui de France Gall à la fin de la même année, Le Tour de France 88.

En 1988, dans une interview à Michel Denisot, il déclare être fasciné par Édouard Lock, Duke Ellington, le film Amadeus, Jacques Kerchache et Vanessa Paradis : « On lui tape beaucoup dessus et c'est très-très bon signe. […] elle va devenir une très-très grande vedette »7.

En 1990, il compose un nouveau spectacle musical dont le texte est toujours écrit par Luc Plamondon, La Légende de Jimmy, inspiré de la vie de James Dean, avec Diane Tell, Renaud Hantson, Tom Novembre, Nanette Workman et une mise en scène signée Jérôme Savary. Ce spectacle obtient peu de succès.

Il compose également plusieurs musiques de films : Mektoub d'Ali Ghalem (1970), Sérieux comme le plaisir de Robert Benayoun (1975), Tout feu, tout flamme de Jean-Paul Rappeneau (1982) et Rive droite, rive gauche de Philippe Labro (1984). Il compose aussi les musiques de films publicitaires, dont celle d'Orangina.

Il fait partie des artistes français à s'être engagés de très près dans des œuvres humanitaires, exclusivement pour celle d'Action Écoles en 1985 aux côtés de France Gall, Richard Berry et Daniel Balavoine, mais aussi pour l'Éthiopie avec Renaud (Chanteurs sans frontières) et pour Les Restos du cœur avec Coluche.

Le 12 juin 1992 sort un album interprété pour la première fois en duo avec France Gall, Double Jeu.
Deux enfants sont nés de son union avec France Gall : Pauline Isabelle (14 novembre 1978 - décédée le 15 décembre 1997 d'une mucoviscidose) et Raphael Hamburger (en) (né le 2 avril 1981).
Capeline
Agoractif
Agoractif
Messages : 4794

Re: mes préférences ....vos tendances ...nos espérances .!

le Ven 31 Juil - 14:32

Le 2 août 1992, Michel Berger meurt d'une crise cardiaque à la suite d'une partie de tennis dans sa propriété de Ramatuelle, dans le midi de la France.

 Il est inhumé au cimetière de Montmartre à Paris. En 2012, la mairie de Paris lui rend hommage en donnant son nom à une allée du parc Monceau.

En 2012 sort une biographie d'Yves Bigot qui cite plusieurs témoignages faisant état d'une nouvelle femme dans la vie de Michel Berger, dont celui du producteur Bernard Saint-Paul. « La veuve de Michel, ce n’est ni Véronique, ni France, mais Béatrice Grimm », confie ce dernier dans le livre. Bernard Saint-Paul a ainsi rencontré la jeune femme, âgée alors d’une trentaine d’années, à Santa Monica.

« Là, elle m’a montré des placards pleins de fringues de Michel et son piano à queue. » Et Béatrice de lui expliquer : « J’en veux beaucoup à France de ne pas avoir accepté que je vienne à l’enterrement.

Et maintenant, que fais-je de ses affaires ? Je ne vais pas rester là, j’étais ici pour l’attendre.

Mon mec est mort et personne ne veut me parler, ni sa mère, ni ses enfants. »9. Cet ex-top model avait été vue auparavant au bras de Timothy Dalton et Billy Joel avant sa rencontre avec Michel Berger
Capeline
Agoractif
Agoractif
Messages : 4794

Re: mes préférences ....vos tendances ...nos espérances .!

le Ven 31 Juil - 14:34
HorizonsLointains a écrit:

Bisou sur la joue
 oui  '  la  marine est  là  , je  trouve pas !! de  Chelon !
avatar
HorizonsLointains

Messages : 11738

Re: mes préférences ....vos tendances ...nos espérances .!

le Ven 31 Juil - 14:36
Capeline a écrit:
 oui  '  la  marine est  là  , je  trouve pas !! de  Chelon !


Voilà, capeline !

La marine est là !!


"Ah !", dit-il en javanais et en lui-même, car il connaissait les deux langues...
--Kaa--
Agoraccoutumé
Agoraccoutumé
Messages : 864

Re: mes préférences ....vos tendances ...nos espérances .!

le Ven 31 Juil - 14:39
Merci capeline pour les infos Bisou sur la joue Calins
Capeline
Agoractif
Agoractif
Messages : 4794

Re: mes préférences ....vos tendances ...nos espérances .!

le Ven 31 Juil - 14:49
HorizonsLointains a écrit:


Voilà, capeline !

La marine est là !!


ha  ben  voilà  ! de Tino  poils  au  dos  !


Tino ROSSI
1907 - 1983
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Score : 9 597
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Artiste, Chanteur et Musicien (Francais)
Né le 29 avril 1907
Décédé le 26 septembre 1983 (à l'âge de 76 ans)

Difficile d'imaginer aujourd'hui à quel point Tino Rossi fut une star. Après des débuts de latin lover à la voix sensuelle dans les années 30, il devint jusqu'à sa mort le symbole du chanteur familial, roi de l'opérette puis éternel interprète de "Petit papa Noël", refrain obligé des 25 décembre d'antan. Constantino Rossi est natif de Corse, origine sur laquelle il construira une partie de sa carrière.
Il voit le jour le 29 avril 1907 à Ajaccio. Ses parents, Eugénie et Laurent, tailleur, élèvent huit enfants, quatre garçons et quatre filles.
Son père espère que Constantin, dit Tintin puis Tino, aura le goût de reprendre l'affaire familiale. Mais très jeune, le jeune garçon développe une passion du chant doublée d'une voix exceptionnelle. C'est à l'église qu'il fait ses premières armes vocales.

Jeune homme, il part sur la côte d'Azur pour participer avec succès à des concours amateurs.
Mais pour vivre, il travaille au service des hypothèques de Nice. Il rencontre sa première épouse, Annie, une violoniste et devient père d'une petite Pierrette. Mais cette relation dure peu et il retrouve la Corse où ses parents le font entrer comme changeur au casino d'Ajaccio.

Toujours titillé par le virus du chant et du succès, il retraverse la Méditerranée pour Marseille. Là, il passe quelques temps à errer entre Aix-en-Provence et la cité phocéenne, avec cependant un engagement au casino d'Aix, toujours comme changeur.
C'est à cette époque, en 1929, qu'il rencontre P'tit Louis, un tourneur qui repère sa voix, sa présence et son succès certain auprès du public féminin.
 Tino commence alors une série de galas dans la région.

Un représentant des disques Parlophone lui propose de venir à Paris enregistrer quelques titres. C'est ainsi que Tino Rossi découvre la capitale en 1932 et sort un tout premier 78 tours de deux titres : "O Ciuciarella" et "Ninni Nanna".
 Si ce disque ne rencontre guère de succès, ce petit intermède parisien le propulse sur les scènes de la côte et en particulier de l'Alcazar de Marseille, lieu de passage obligé des vedettes du moment pour conquérir le sud du pays.
 Il donne ensuite une série de récitals sur la même affiche que Berthe Sylva, célèbre interprète des "Roses blanches".

En 1933, c'est le label Columbia qui offre un contrat à Tino Rossi. Son profil à la Rudolph Valentino et sa voix langoureuse correspondent à la mode du moment. Dès cette époque, il fait de nombreuses apparitions au cinéma.
Mais c'est au music-hall qu'il devient une vedette.
 En 1934, il monte sur la prestigieuse scène de l'ABC.
 Lorsque Henri Varna, directeur du Casino de Paris monte sa revue "Parade de France" consacrée aux folklores régionaux, il cherche tout naturellement un chanteur corse. Tino Rossi est engagé et décide de chanter des titres signés de l'auteur provençal Vincent Scotto.
La première a lieu le 14 octobre 1934 et c'est une ovation.
C'est finalement en retrouvant ses origines que le succès survient.
Ce premier triomphe est suivi d'une tournée avec Gilles et Julien ainsi que de la grande chanteuse Damia.

L'année suivante, il retrouve la scène pour le spectacle "Tout Paris chante".
 Il devient un des artistes les plus demandés pour les revues et autres comédies musicales. Une tête d'affiche. Dans la foulée, il enregistre de plus en plus de disques et vend un demi million d'exemplaires de la chanson "Adieu Hawaï". Dans les années 30 la radio envahit les foyers et permet aux artistes de bénéficier d'une audience nationale qui se répercute tout naturellement sur les ventes de disques. Dans le cas de Tino Rossi, sa réussite tient aussi à son physique et c'est le cinéma qui va finir d'en faire une immense vedette.

En 1936, après quelques rôles de figuration, il tourne dans "Marinella" de Pierre Caron, un film écrit pour lui.
 Ce film chantant et aux accents du sud permet au public de découvrir le visage de jeune premier de Tino Rossi qui s'installe ainsi dans la cour des grandes stars du moment.
La chanson titre est un énorme succès. Idem l'année suivante avec "Naples au baiser de feu" de Augusto Genina avec Viviane Romance et Mireille Balin. Séducteur à l'écran, il l'est aussi dans la vie.
 Sa romance avec la comédienne Mireille Balin fait la une des journaux de l'époque.
En 1938, c'est ensemble qu'ils embarquent à bord du paquebot Normandie en direction des Etats-Unis.
 Il y donne quelques récitals ainsi qu'au Canada et surtout, un de ses titres "Vieni Vieni" est classé 28 semaines dans les meilleures hits américains.

Le cinéma s'empare de Tino Rossi. Il joue dans d'innombrables films dont peu sont mémorables. Le principe est toujours le même, une romance, chansons et soleil. Les scénarii sont prétextes à mettre en valeur son physique. En 1941, il apparaît dans "Fièvres" de Jean Delannoy. C'est cette année-là qu'il rencontre Lilia Vetti, une jeune danseuse. Elle sera la femme de sa vie et son épouse à partir de 1947 au grand dam de ses admiratrices.

La Seconde Guerre mondiale n'affecte pas le cours de sa carrière.
 Il tourne de nombreux films plus qu'il ne chante. Mais dès la fin de la Guerre, c'est avec une chanson, "Petit Papa Noël" qu'il marque les esprits.
 Et pourtant le titre est bien innocent.
Il l'interprète pour la première fois en 1946 dans le film "Destin" de Richard Pottier. Mais "Petit Papa Noël" (écrit par Raymond Vinci et Henri Martinet) va devenir un classique des Fêtes, la chanson que tous les enfants chantent, que toutes les familles reprennent.
 Le disque, réédité toutes les fins d'année depuis cette époque, bat chaque fois des records de vente jusqu'à atteindre le score exceptionnel de 30 millions d'exemplaires en quelques dizaines d'années.


'est avec "Méditerranée" en 1955 qu'il démarre une longue série de succès scéniques.
Monté au Théâtre du Châtelet, cette opérette aux saveurs de lavande tient l'affiche jusqu'en 1957, immédiatement suivie de "Naples au Baiser de feu" montée à Mogador.
 Une longue tournée mène ce répertoire ensoleillé sur les scènes européennes. Tino Rossi est une vedette dans de nombreux pays. Il symbolise à lui seul une facette de la France un peu stéréotypée, celle de la séduction et de la Côte d'Azur.
En 1963, nouveau triomphe avec "le Temps des guitares" à l'ABC puis en 1969 avec "le Marchand de soleil" de nouveau à Mogador.

Capeline
Agoractif
Agoractif
Messages : 4794

Re: mes préférences ....vos tendances ...nos espérances .!

le Ven 31 Juil - 14:51
--Kaa-- a écrit:Merci capeline pour les infos Bisou sur la joue Calins


tout  le  plaisir  est  pour  moi lol et  tous  ceux  qui  aiment  Kaa Calins
merci  de  ta  visite 
Capeline
Agoractif
Agoractif
Messages : 4794

Re: mes préférences ....vos tendances ...nos espérances .!

le Ven 31 Juil - 14:55


Tino Rossi est un artiste installé dans une confortable carrière. Après une ultime apparition dans "l'Ane de Zigliara" en 1970, il déserte définitivement les plateaux de cinéma.

Il est en revanche fort souvent invité à la télévision dans de nombreuses émissions de variété.

Agé, il donne de moins en moins de concerts.

Mais en 1976, le chapiteau du cirque Jean-Richard est le décor d'une série de récitals dans le jardin des Tuileries au centre de Paris.

A 75 ans, Tino Rossi monte sur la scène du Casino de Paris pour célébrer 50 ans de carrière et faire ses adieux.

Il y reste trois mois face à une salle pleine chaque soir. Alors qu'il vient de signer un nouveau contrat de 5 ans sur le label Pathé Marconi, il succombe à un cancer le 26 septembre 1983 dans son appartement de Neuilly-sur-Seine près de Paris.

Tino Rossi a pendant 50 ans chanté un répertoire acidulé où tout est rose et fleuri. Son parcours fut tranquille, à l'écart des engagements, mais avec ses 1000 chansons et ses 300 millions de disques vendus, Tino Rossi demeure indéniablement un des artistes les plus populaires du siècle.
  TINO
Calamity
Agoraccoutumé
Agoraccoutumé
Messages : 630

Re: mes préférences ....vos tendances ...nos espérances .!

le Ven 31 Juil - 16:22



Graver l'écorce 
Jusqu'à saigner 
Clouer des portes 
S'emprisonner 
Vivre des songes 
À trop veiller 
Prier des ombres 
Et tant marcher 

J'ai beau me dire 
Qu'il faut du temps 
J'ai beau écrire 
Si noir sur blanc 

Quoi que je fasse 
Où que je sois 
Rien ne t'efface 
Je pense à toi 

Passent les jours 
Vides sillons 
Dans la raison 
Mais sans amour 
Passe ma chance 
Tournent les vents 
Reste l'absence 
Obstinément 

J'ai beau me dire 
Que c'est comme ça 
Que sans vieillir 
On n'oublie pas 

Quoi que je fasse 

Où que je sois 
Rien ne t'efface 
Je pense à toi 
Quoi que j'apprenne 
Je ne sais pas 
Pourquoi je saigne 
Et pas toi 

Y'a pas de haine 
Y'a pas de rois 
Ni dieu ni chaînes 
Qu'on ne combat 
Mais que faut-il ? 
Quelle puissance ? 
Quelle arme brise 
L'indifférence ? 

Oh, c'est pas juste 
C'est mal écrit 
Comme une injure 
Plus qu'un mépris 

Quoi que je fasse 
Où que je sois 
Rien ne t'efface 
Je pense à toi 
Quoi que j'apprenne 
Je ne sais pas 
Pourquoi je saigne 
Et pas toi 

Et pas toi 

Pas toi...
avatar
HorizonsLointains

Messages : 11738

Re: mes préférences ....vos tendances ...nos espérances .!

le Ven 31 Juil - 17:00
Emotion, quand tu nous tiens...   






J´ai la quequette qui colle
J´ai les bonbons qui font des bonds
J´ai la quequette qui colle
Dansons sur le pont d´Avi gnon.
Viens avec moi dans la clairière
Tu verras de quoi elle a l´air
Et si tu montes jusqu´au grenier
Tu pourras la tou cher
Joyeuse comptine et farandole
J´ai la que quette qui colle!

J´ai les arpions qui fouettent
Et des morpions pleins les roupettes
Des pellicules su´ l´crâne
Comme tous les gars de la campagne
Si tu me suis au presbytère
J´te débal´rais toutes mes affaires
Et si tu veux qu´j´te montr´ mon cul
Allons nager au ru
Faisons la ronde jolie Juliette
Danse avec moi la gigolette
J´ai les arpions qui fouettent

J´ai le claqu´-merde qui r´foule
Et du pelage dans les esgourdes
Des bubons sur les boules
L´arrière-cour qui fleure la palourde
Allons butiner la fleurette
Tu m´épouilleras de mes bebêtes
Et si c´est propre et si c´est net
Je te ferais la brouette
Chante avec moi la pêche aux moules
J´ai le claqu´-merde qui r´foule

J´ai la quequette qui colle
J´ai les bonbons qui font des bonds
J´ai la quequette qui colle
Dansons sur le pont d´Avignon.


"Ah !", dit-il en javanais et en lui-même, car il connaissait les deux langues...
Invité
Invité

Re: mes préférences ....vos tendances ...nos espérances .!

le Ven 31 Juil - 17:10
Sur le pont d'Avignon
On y danse on y danse
Sur le pont d'Avignon
On y danse tous en rond

poil au menton
Contenu sponsorisé

Re: mes préférences ....vos tendances ...nos espérances .!

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum